2.1.01. - Terrassement

--------------------------------------------------------------------------
Terrassement en terrain de toute nature, y compris roches friables éventuelles; la limite entre terre rocheuse et rocher est atteinte lorsque il y a lieu d’employer un outillage spécialisé pour le déblayage (compresseur, marteau piqueur pneumatique, ...).
Sauf convention particulière, tous les déblais seront évacués; les terres arables étant mises part (les niveaux respecter sont renseignés sur les plans). Comprend le remblayage des terres, après chantier, en pourtour bâtiment selon un profil grossier. Ce remblayage ne peut-être confondu avec le schéma de profil du terrain indiqué sur les plans; ce dernier faisant partie de l’aménagement des abords.

2.1.01.01. - Terre arable
  • enlèvement de la terre sur une épaisseur de 20 cm

2.1.01.02. - Terrassement mécanique
  • terrassement mécanique pour l’assiette du bâtiment

2.1.01.03. - Tranchées pour murs de fondation
profondeur sur bon sol et hors gel (80 cm), largeur 30 cm + large que la maçonnerie (débord de 15 cm de part et d’autre du mur)

2.1.01.04. - Tranchée technique
  • tranchée technique eau, électricité, télédistribution et téléphone
  • eau: gaine Ø 100
  • électricité: gaine et/ou fourreau + câble (fourni et posé par compagnie)
  • téléphone: fourreau + câble (posé par compagnie )
  • télédistribution: fourreau 1»+ (fourni/posé par compagnie)

2.1.01.05. - Boucle de terre
  • comprendre pose et fourniture d’une boucle de terre en Cu - conformément à la réglementation en vigueur au niveau des - fondations y compris fourreaux au passage de la dalle

2.1.02. - Maçonnerie jusqu’au niveau du rez
--------------------------------------------------------------------------
  • comprend tous les ouvrages béton armé nécessaires aux asselets, colonnes, ... incorporés dans les maçonneries

2.1.02.01. - Semelles de fondations
  • semelle de fondation et surprofondeur en béton, sur bon sol, épaisseur 25 cm avec armatures 4 Ø 12 ou treillarmé 100/100/10/10 surlargeur de 15 cm de part et d’autre du mur. Le coffrage éventuel sera compris.

2.1.02.02. - Maçonnerie extérieure
  • murs extérieurs jusqu’au niveau du rez réalisés en blocs de béton lourds

2.1.02.03. - Maçonnerie intérieure
  • maçonnerie intérieure réalisée en blocs de béton lourds

2.1.02.04. - Ventilation de vides ventilés
  • tuyauteries Ø 110 en «T» avec grille extérieure d’obturation

2.1.02.05. - Cimentage, goudronnage et platon
  • Cimentage hydrofuge au sable du Rhin des faces contre terre + 2 couches de coaltaar + film platon posé selon les prescriptions et techniques de mise en œuvre du fabricant, Comprendre le chanfrainage extérieur du raccord maç/semelle

2.1.03. - Hourdis
--------------------------------------------------------------------------
2.1.03.01. - Hourdis préfabriqués
  • en éléments de béton armé et préfabriqué (précontraints si - nécessaires), soigneusement coulés et étançonnés suivant les - prescriptions du fabricant, surcharge de 350 kgs/m2

2.1.03.02. - Poutrelles métalliques

  • en acier laminé avec, avant pose, 2 couches d’anti-rouille au minimum de plomb (pose sur asselets B.A. soigneusement coffrés et coulés sur place

2.1.04. - Egouts
 --------------------------------------------------------------------------

terrassement en terrain de toute nature, y compris roches friables - éventuelles; la limite entre terre rocheuse et rocher est atteinte lorsque - il y a lieu d’employer un outillage spécialisé pour le déblayage (compresseur,marteau piqueur pneumatique,...).

 
2.1.04.03. - Chambre de visite sur appareils
  • en élément préfabriqué en béton. Couvercle double fond en fonte -

2.1.04.04. - Chambre de visite extérieure
  • terrassement (déblayage et remblayage), fondation en béton maigre, en élément préfabriqué en béton. Couvercle double fond en fonte

2.1.04.07. - Drains
  • drainage périmétrique du bâtiment réalisé à partir de tuyauteries PVC perforées Ø 100 avec voile bidim de protection et empierrement par ballast 30/50 exempt de terre.

2.1.04.08. - Tuyauteries enfouies et ou suspendues
  • terrassement (déblayage et remblayage), fourniture et pose (sur lit de sable et/ou fixation solide et suffisante aux maçonneries) avec pente régulière de 2cm/m, de tuyauteries PVC

2.1.04.09. - Citerne à mazout
  • citerne à enfouir en acier (épaisseur parois 4mm) jutée et asphaltée d’une contenance de 1 200 litres comprenant le déblayage et le remblayage des terres, une C.V. idem 2.04.03.,une gaine de liaison C.V./chaufferie

2.1.04.12. - Unité d’épuration individuelle
  • terrassement (déblayage et remblayage), fourniture et pose sur lit de sable, d’une unité d’épuration à biomasse fixe en béton armé, pour 1 à 5 EH, y compris réalisation d’un ventilation (raccord tuyau socarex en pied d’une d.e.p. et gaine pour surpresseur

2.1.04.13. - Raccordement à l’égout
  • à voir selon instruction administrative

2.1.05. - Béton et béton armé
--------------------------------------------------------------------------
2.1.05.01. - Empierrement
  • par ballast exempt de terre, en 20 cm d’épaisseur

2.1.05.02. - Visqueen
  • feuille PVC 2/10ième, posée sur stabilisé ou bidim avec recouvrements

2.1.05.03. - Dalle de sol
  • en béton maigre de propreté de 13 cm d’épaisseur, légèrement armé (150/150/5/5), 250 Kg de ciment par m3

2.1.05.04. - Escalier béton
  • marche et escalier destinés à être revêtues

2.1.06. - Maçonnerie en élévation
--------------------------------------------------------------------------
  • comprend resserrage gîtage et ravernage après pose des bois.
  • comprend tous renforts métalliques nécessaires (murforts, ...)
  • comprend tous les ouvrages béton armé nécessaires aux asselets, colonnes, ... incorporés dans les maçonneries

2.1.06.00. - Face intérieure des maçonneries d’élévation
  • maçonnerie en blocs de bétons lourds 14/19/39. Arrière linteau préfab.sauf pour les baies du rez où des PM sont comptées séparément)

2.1.06.01. - Isolation
  • pose soigneuse et continue d’un isolant de type PUR 10 cm suivant étude PEB

2.1.06.02. - Parement en briques
  • maçonnerie extérieure constituée d’une brique, d’un vide de 2 cm. Joints évidés au-dessus des linteaux et en pied de maçonnerie (1 tous les mètres au minimum).
  • linteau en briques sur chant

2.1.06.04. - Rejointoiement
  • rejointoiement des parements, ton gris à définir sur base d’essais

2.1.06.05. - Registre simple parois
  • métré :PG - PCE - 1,00

2.1.06.06. - Boisseaux
  • boisseaux double parois en terre cuite 16/16 intérieur (chaudière)

2.1.06.07. - Dalle de couronnement
  • couverture de la cheminée par une dalle préfab en béton en d’épaisseur 5 cm, dépassant suffisant de la maçonnerie que pour permettre l’ardoisage de la souche, goutte d’eau sur le pourtour.

2.1.06.08. - Maçonnerie intérieure
  • maçonnerie intérieure réalisée en blocs de béton lourd de, linteaux B.A.

2.1.06.09. - Cloisons
  • maçonnerie en blocs de béton lourd de 9 cm, linteaux B.A.

2.1.07. - Membrane d’étanchéité
  • pose d’une membrane de type DIBA sous l’assise de tous les murs de fondation, de tous les hourdis et sous la brique (en remontant dans le vide pour s’appuyer sur le premier bloc), aux linteaux et ébrasements de fenêtres et à tout endroit pouvant présenter un risque d’infiltration d’eau. Se conformer à ce sujet à toutes les prescriptions et techniques de mises en œuvre du fabricant (cf. note technique)

2.1.08. - Pierres de tailles
  • pierres de taille en petit granit naturel de 1ière catégorie, chant visible et face visible adoucie.
  • avec goutte d’eau sur le rebord extérieur inférieur

2.1.08.01. - Seuils et appuis de fenêtres avec talon
  • dimension : épaisseur métrée: 5 cm d’épaisseur

2.1.09. - Abords
--------------------------------------------------------------------------
2.1.09.01. - Remblayage en pourtour des fondations et profilage
  • comprendre le remblayage et profilage général selon profil indiqués sur plans -

2.1.09.05. - Empierrement de finition
  • empierrement de teinte grise en épaisseur 6 à 8 cm de calibre 7/14

2.1.09.06. - Bordure en béton
  • bordures en béton posées au stabilisé (250 Kg/m3) sur lit de fondation minimum 10 cm et contre buttage - PG - FFT

2.2.09. - Charpente

--------------------------------------------------------------------------
2.2.09.01. - Charpentes préfabriquées
  • charpente préfabriquée en sapin, traité fongicide et insecticide, de type fermette en « A » avec entrait rehaussé et appuis sur une poutre faîtière
  • pose des fermettes sur des sablières soigneusement fixées sur leur support de sol (soit sur tête de maçonnerie soit appui direct sur PM).
  • comprend l’enchevêtrure en pourtour de cheminée
  • le liaisonnement charpente/maçonnerie sera assuré par des feuillards métalliques fixés mécaniquement aux maçonneries (par clouage) sur une longueur de minimum un mètre et les sablières seront obligatoirement tirefonnées aux maçonneries.

2.2.10. - Couverture
--------------------------------------------------------------------------
2.2.10.01. - d.e.p.
  • descente d’eau pluviale en zinc, y compris crépines, crochets de support, pièce spéciale en pvc de raccord égout/dep (réduction,...),
 
2.2.10.02. - Chenal pendant
  • chenaux pendant, en zinc + bavette remontante; section et crochets de support et de renforcement appropriés aux lieux et aux conditions climatiques locales; joints de dilatation éventuels compris.

2.2.10.05. - Sous-toiture
  • membrane souple, posée selon les prescriptions précises du fabricant (détails pieds de cheminée, gouttières, etc...)

2.2.10.06. - Couverture
  • en tuile béton type Sneldek
  • posées sur double lattage traité fongicide et insecticide, conformément aux prescriptions du fabricant (compte tenu de l’inclinaison, de l’orientation, des vents dominants et des conditions climatiques locales).

2.2.10.08. - Souche de cheminée
  • ardoisage des souches de cheminées sur double lattage et voligeage traités fongicide et insecticide, y compris les garnitures zinc et/ou plomb des pieds de cheminées.

2.2.10.11. - Faîtage et arêtiers
  • tuile faitière, réalisés selon les règles de l’art et en fonction des vents dominants

2.2.10.13. - Rives et faces
  • support sapin du pays traité, largeur variable selon les profils dessinés
  • écart de ventilation de 2-3 cm derrière les planches de face; cet espace est refermé par un bandeau moustiquaire


2.3.11. - Revêtements de sols - Enduits de mur et plafonds
--------------------------------------------------------------------------
2.3.11.01. - Revêtements de sol

  • les carrelages seront collés sur chape, les joints seront coulés
  • le sens de pose est prévu orthogonal et à joints croisés


2.3.11.01.00. - Isolation des dalles sur vides ventilés

  • isolation minimum 7 cm de PUR projeté

    
2.3.11.01.02. - Chape

  • chape au sable du Rhin , hauteur ± 6 cm y compris treillarmé 50/50/3/3 un joint périmétrique de dilatation en polystyrène sera placé le long de toutes les parois

    
2.3.11.01.03. - Carrelage grès cérame

  • grès cérame 30/30 pose collée sur chape, joints coulés. Pose droite (par rapport aux murs) à joints croisés (décalage d’un demi pavé)
  • valeur d’achat 10,00 euros htva


2.3.11.01.04. - Plinthes

  • grès cérame assorti aux carrelages
  • l’ensemble des pièces carrelées sauf sdb (car faïences et derrière meuble cuisine)

 

2.3.11.01.09. - Faïence murale

  • faïence  collée. Le sens de pose est orthogonal par rapport aux murs et à joints droits, jointoiement ton blanc
  • joint souple ton blanc à tous les angles et aux raccords des carrelages/mobilier et/ou appareil sanitaire sur une hauteur de 1,80 m le mur des lavabos et en pourtour baignoire

    
2.3.11.01.10. - Fermeture sous baignoire

  • face de baignoire préfabriquée


2.3.11.02. - Enduits muraux et plafonds

  • enduit type Goldband monocouche
  • toutes les poutrelles métalliques à enduire recevront préalablement une couche d’accroche    

 
2.3.11.02.01. - Murs à enduire

  • cornière galvanisée à tous les angles saillants et pourtour de baies sans ébrasement en menuiserie


2.3.11.02.03. - Enduits de plafonds rez

  • enduits sous hourdis et dalle B.A.    


2.3.11.02.05. - Tablettes

  • tablette de fenêtre en pierre    
  • comprend l’encastrement de ± 2 cm dans les ébrasements ainsi qu’un débord de ± 2 cm  


2.3.11.02.06. - Enduits sur ossature bois (sous toiture et mur à ossature)

  • plaques de plâtres type GYPLAT à enduire; enduit
  • marquer et ouvrir le raccord plafond et/ou cloisons légères/murs à l’aide d’une lame de cutter. Le risque inévitable de légères fissures qui pourraient se marquer à ces endroits et que seul les matériaux de décoration pourront définitivement combler (moulures aux raccords plafonds/murs et papier fibre de verre


2.3.11.02.07. - Enduits sur cloisons en ossature MS

  • plaques de plâtres rejointoyées; marquer et ouvrir le raccord plafond et/ou cloisons légères/murs à l’aide d’une lame de cutter. Le risque inévitable de légères fissures qui pourraient se marquer à ces endroits et que seul les matériaux de décoration pourront définitivement combler (moulures aux raccords plafonds/murs et papier fibre de verre


2.4.12. - Menuiserie extérieure
--------------------------------------------------------------------------

  • La menuiserie extérieure sera réalisée en PVC ton RAL à définir (palette d'usine)
  • matériaux : PVC rigide, conforme
  • profilés : profilés principaux seront du type à 6 chambres, les parcloses en profilés tubulaires seront clipsées sur toute la longueur .L’assemblage des profilés des cadres dormants et des cadres ouvrants se fera par découpe en onglet des extrémités et par soudure. Uf profilé minimum 1,1 W/m²K
  • étanchéité : le resserrage du cadre ouvrant avec le cadre dormant se fera par triple frappe. Les frappes centrales et inférieures seront munies de joints tenus dans les rainures de l’ouvrant et du dormant.. Ces joints  pourront être remplacés. Les joints sont en pvc souples de teinte blanche, grise ou noir (selon le fabricant)
  • quincaillerie : toutes les pièces de la quincaillerie seront traitées contre la corrosion ou seront réalisées d’un matériaux inoxydable. La fixation se fera par visses zinguées autoforantes. Le nombre de paumelles sera fonction du type d’ouvrant et de son poids. Cependant à partir d’une largeur de 1070 mm et d’une hauteur de 1150 mm il y aura lieu de prévoir une fermeture en 3 points.
  • pose : la pose des châssis pvc se fera au moyen de pattes d’ancrages ou de visses spéciales introduites à travers les profilés. La distance entre 2 points de fixation sera d’environ 600mm. Entre la maçonnerie et le châssis pose d’un compriband+ joint séco-mastic intérieur sur le pourtour (ton gris et au raccord entre le châssis et pièces de garnitures diverses.
  • vitrage : triple vitrage (Ug minimum 0,6 W/m²K, avec sauf stipulation contraire, parcloses intérieures comprenant des battées drainantes. Les sections réalisées seront en fonction des dimensions du châssis


2.4.13. - Menuiserie intérieure
--------------------------------------------------------------------------
2.4.13.01. - portes ordinaires à clés

  • portes intérieures constituées d’une feuille préfabriquée à 2 faces unies prépeintes, d’un ébrasement + chambranle, 3 paumelles, 2 poignées + serrure ordinaire à 2 clés avec plaque de garniture (alu ton naturel)


2.4.13.02. - escalier en bois

  • escalier avec ou sans contre-marche (suivant la nécessité des plans), à volées deux quart tournants épaisseur marches et limon, section minimum 6/4, comprenant


2.4.13.03. - rampe et garde corps

  • rampe et garde corps, constituée de 2 lisses superposées 6/4/20 avec poteaux de maintient (section ± 8/8). Fixation sur lisse inférieure couvrant l’arête sol/mur (de sorte à masquer l’épaisseur de chape)


2.4.13.04. - tablettes

  • tablette en contre-plaqué hêtre avec rebord vertical massif ± 7cm


2.5.14. - Installation électrique
--------------------------------------------------------------------------

  • Installation réalisée conformément aux prescriptions de la compagnie distributrice et réceptionnée par un organisme agréé (frais inclus dans le marché). Tous les appareils portent le label de garantie CEBEC. Installation apparente sous tubes pvc dans les locaux non plafonnés, encastrée ailleurs.
  • Saignées faites à la disqueuse, soigneusement rebouchées au mortier après fixation des canalisations.

    
2.5.14.01. - prise de terre

  • sectionneur de terre et les équipotentiels principal et secondaires (l’entrepreneur électricien est responsable des branchements des différentes terres à réaliser aux appareils sanit. et chauf. et s’arrangera pour coordonner son câblage avec l’installateur sanit. et chauf.)


2.5.14.02. - tableau B6

  • modèle ou apparent (en garage, local non plafonné)
  • métré: pour compteur bi-horaire


2.5.14.03. - tableau divisionnaire

  • modèle apparent (local non plafonné) en garage
  • comprendre différentiel et fusibles automatiques +étiquetage
  • comprendre les liaisons tableau/compteur


2.5.14.05. - installation 

  • implantation des prises et interrupteurs sur chantier 


2.5.14.06. - réception

  • PV de réception fourni


2.5.14.08. - sonnerie extérieure

  • bouton extérieur lumineux avec emplacement pour indication du propriétaire des lieux

 


2.5.15. - Ventilation
--------------------------------------------------------------------------

Système de ventialtion de type C+, extraction centralisée, gaines rigides (acier galvanisé ou PVC) coude flexible (alu ou PVC), bouches de ventilation en PVC blanc.


2.6.15. - Installation sanitaire
--------------------------------------------------------------------------

  • En partant du compteur, robinet d’arrêt et purgeur.
  • Pentes aménagées dans les tuyauteries en fonction des points de purge. Les sections des canalisations sont calculées de manière telle que le fonctionnement des appareils ne provoque aucun bruit ou coup de bélier, même lors de la fermeture rapide des robinets (1/4 de tours).
  • Au départ de la chaudière située en chaufferie, distribution en eau chaude vers les appareils de cuisine et bain.
  • Décharges et chutes en tuyaux PVC, haute résistance, Ø 40 et Ø 90, coudes et pièces spéciales, collage des joints.
  • Coupe air en S aux endroits non visibles et siphon bouteille chromé aux endroits visibles 
  • Soupape de ventilation aux endroits nécessaires pour éviter tout désamorçage 
  • Toutes les tuyauteries d’E.F. et d’E.C. sont éprouvées à une pression de 10kg/cm2 


2.6.15.02. - installation nouvelle

  • chaufferie/ buanderie : 1 alim EF + décharge chaudière ; 1 alim EF lessiveuse ; 1 alim EF robinet DS (déversoir) + décharge
  • cuisine : 1alim EF/EC+ décharge évier; 1alim EF+décharge lave-vaisselle


ETAGE    

  • wc : 1alim EF+ chute
  • sdb : 1alim EF/EC+décharge lavabo; 1alim EF/EC+décharge baignoire ; 1 alim EF lessiveuse


2.6.15.03.appareils

  • Les appareils sont de bonnes qualités, robustes et de ton blanc, chaque appareil sera équipé de robinet d’arrêt type shell, chromé (à clé amovible et à cache entrée, placé immédiatement sous l’appareil ou à proximité immédiate).


2.6.15.03.01. - robinets D.S (double service)

  • chromé 


2.6.15.03.02. - wc

  • wc monobloc ton blanc, chasse dorsale type geberit, lunette et couvercle en masse pleine laquée ton blanc


2.6.15.03.04. - baignoire

  • en acier émaillé ton blanc, E.F. + E.C. avec robinet mélangeur et douche flexible manuelle. Dimension: 170/70


2.6.15.03.05. - lavabo

  • sur colonne, en porcelaine vitrifiée ton blanc, E.F. + E.C., avec glace miroir grand modèle. Dimension: 70/60


2.6.15.03.06. - lave-mains

  • en porcelaine vitrifiée ton blanc, E.F. Dimension: ±35/25


2.6.15.03.08. - déversoir

  • prévu pour pouvoir y déposer un seau 


2.6.15.03.13. - ventilations

  • tuyauterie Ø 110 depuis le local à ventilé jusqu’à l’ext. 
  • grille intérieure réglable en pvc ton blanc
  • grille extérieure fixe avec moustiquaire incorporée (demi-boule inox brossé)   


2.7.11. - Installation de chauffage
--------------------------------------------------------------------------

L'installation décrite est alimentée au mazout. Toutes autres options peuvent être envisagées: gaz, pompe à chaleur, pellets...

  • Système de chauffage central bi tube eau chaude à circulation accélérée AVEC production d’eau chaude sanitaire en direct.
  • L’installation sera réceptionnée par un organisme agrée, aux frais de l’entrepreneur; le P.V. de réception de l’installation par le dit organisme sera joint au décompte des travaux.
  • Les isolations sont les suivantes:
  1. murs extérieurs : minimum 10 cm de PUR
  2. toiture : minimum 20cm de laine minérale
  3. châssis triple vitrage (0,6 W/m²K)
  4. sols: minimum 7 cm de PUR projeté

 

L’installation comprend :

  • une chaudière à condensation (type De Dietrich ou Viessmann en variante) la chaudière sera d’une surface de chauffe et d’une puissance suffisante pour assurer le confort. La chaudière sera équipée d’un brûleur avec préchauffage du mazout, clapet d’air à fermeture totale à l’arrêt, raccordement au mazout avec filtre, pompe à engrenage, relais et cellule photorésistance montée et câblée sur le brûleur; modèle robuste de très bonne qualité. La chaudière sera soigneusement calorifugée, pourvue d’une jaquette émaillée et équipée de tous les appareils de réglage, de commande, de sécurité, de purge, robinets, vannes (aquastats, lampes témoins, thermomètre, robinet de vidange, ...) nécessaires à son bon fonctionnement.
  • la fourniture et le placement d’un vase d’expansion à membrane néoprène sous pression d’azote. Le groupe de sécurité est placé directement sur la chaudière et doté d’une soupape de sûreté à ressort et à siège en acier inoxydable. La pression de réglage de la soupape est de 4kgs/cm2 maximum. Un manomètre est monté sur le groupe de sécurité.
  • la fourniture et le placement d’un circulateur à débit variable monté entre deux vannes d’isolement sphériques y compris dispositif «flow-check»: modèle robuste et de très bonne qualité (marque à spécifier dans l’offre).
  • la fourniture et le placement de toutes les canalisations de départ et de retour; toutes les précautions nécessaires doivent être prises pour éviter, de façon absolue, les bruits dû au frottement des tuyaux dans leurs attaches ou contre les éléments du bâtiment, lors de la dilatation ou de la contraction de ces tuyaux. Des fourreaux métalliques ou pvc sont prévus à chaque passage du mur, plafond ou plancher. Les tuyauteries seront en tubipex.
  • Les tuyauteries sont éprouvées après montage, à une pression = à 1,5x la pression de service durant 24 heures.
  • la fourniture et le placement de tous les corps de chauffe nécessaires, munis de tous les accessoires de réglage et de vidange (voir emplacement sur plans); les radiateurs sont en acier, de type à panneaux entièrement soudés, ne possédant ni joints, ni pièces d’assemblage entre panneaux. Ils sont à purges totales. les radiateurs sont livrés recouverts d’une couche de peinture de finition ton blanc crème. Ils sont placés sur consoles prévues par le constructeur (en nombre suffisant que pour assurer une bonne fixation); si l’épaisseur des cloisons ne permet pas  la pose sur consoles, les radiateurs peuvent être installés sur pieds ad hoc. Chaque radiateur sera équipé d’un robinet thermostatique de bonne qualité, du type à pointeau, la plage de réglage des températures s’étend au minimum de 8 à 26°C; l’appareil maintiendra, avec une tolérance de ± 0,5°C la température choisie. Les coudes-raccords des radiateurs sont en laiton et ont un réglage de débit incorporé, qui permet d’isoler le radiateur. Les robinets de vidange sont du type à siège incliné avec caoutchouc.
  • le raccordement de la chaudière à la cheminée, à l’électricité (à partir de l’alimentation électrique prévue à cet effet avec un coffret contenant les protections brûleur et circulateur -fusibles automatiques-), au mazout (voir gaine en attente depuis le réservoir, comprendre l’évent et le tuyau d’alimentation citerne), à l’égoût (raccord soupapes de sécurité à l’égout par écoulement visible à l’aide d’un entonnoir), à l’eau de distribution (par tuyau métallique flexible réglementaire avec côté installation clapet anti-retour + purgeur + robinet d’arrêt + raccord et côté alimentation robinet d’arrêt + tuyau flexible).
  • la pose de la chaudière sur un socle préfabriqué avec isolant ou au mur.
  • régulation avec thermostat
  • le calorifugeage de toutes les tuyauteries situés dans les locaux non chauffés  par coquille armaflex type plus (+ couche de laine de verre et roofing  supplémentaire si nécessaire)
  • jauge pneumatique pour le réservoir à mazout.
  • toutes travaux, toutes prestations, toutes fournitures non spécialement décrites ci-avant, mais nécessaires à la réalisation complète de l’installation et à son fonctionnement, selon les règles de l’art.


2.7.11.02. - installation  

  • métré